Quimper. La lettre anonyme qui prive le cirque de tigres et d'éléphants
"On a failli tout annuler, avoue Daniel Roland, président de l’Événement cirque, l’association qui propose le traditionnel festival du Cirque de Noël à Quimper, mais finalement seuls deux des dix numéros ne pourront être montrés : en 14 ans, c’est la première fois que nous ne pourrons présenter au public le programme annoncé."

Cela va concerner neuf séances tout public et deux séances scolaires.


Parce qu’il manque un papier officiel, l’événement cirque de Quimper ne peut employer dresseur et dompteur.


Certificat d’ouverture…

Une mésaventure qui frôle le surréaliste. C’est à 13 h 30, mardi, que les organisateurs, qui sont des bénévoles et qui font donc appel à un producteur professionnel de spectacles pour mettre sur pied une programmation, ont appris qu’un arrêté municipal leur interdisait d’employer dresseurs d’éléphants et de tigres, au prétexte qu’il "manque un certificat d’ouverture, une pièce qui jusqu’à présent, ne nous avait jamais été demandée".

Le maire interdit les éléphants et les tigres

Amoureux du cirque, le maire de Quimper interrogé hier soir, s’est dit très gêné par la situation. "J’ai été obligé de prendre cet arrêté. Je n’agis pas là en tant que maire de Quimper, mais en tant que représentant de l’État, et qu’officier de police judiciaire, suite à une lettre anonyme".

Alors, un nouvel épisode de la "guerre des cirques" ? Les bénévoles, écœurés, envisagent d’arrêter là et de dissoudre l’association.

En attendant, la programmation du cirque de Noël reste encore cette année, de grande qualité.

Source : Ouest France