Bègles ( 33): Une ville en force sur le cirque
Ce n’est que depuis une dizaine d’années que, avec l’aide à la diffusion de l’Iddac, l’Institut culturel girondin, le cirque s’est imposé en force dans les programmations.

Aujourd’hui, une structure comme celle du Carré-Colonnes à Saint-Médard-en-Jalles et Blanquefort affiche plus de 10 000 spectateurs par an pour une vingtaine de représentations circassiennes.

Mais c’est Bègles qui affiche le plus ouvertement ses ambitions et fait du cirque l’axe principal de sa saison culturelle. En recevant la famille Romanès pendant un mois en 2004, la commune s’est rendu compte de l’engouement que suscitait un chapiteau posé dans la ville et de son potentiel de rénovation urbaine.

En particulier parce qu’un chapiteau "marque l’espace" et que l’imaginaire lié au cirque permet à des gens qui ne seraient pas enclins à aller dans une salle à tenter cette forme hybride, qui mélange de plus en plus théâtre, danse et musique.


Esplanade des Musiques, qui accueillera les chapiteaux


Ce n’est donc pas un hasard si la ville a créé aux Terres-Neuves, dans un espace en cours de transformation, une esplanade de 85 mètres sur 70 adaptée à la réception de chapiteaux.

Un équipement rare en France où cet accueil se fait la plupart du temps en périphérie. La commune devient donc l’un des quatre acteurs majeurs de la discipline dans le grand Sud-Ouest. Au cours des années, on a pu y voir Rasposo, Le Guillerm, Galapiat ou le Buren Cirque, toutes propositions ambitieuses souvent proposées en collaboration avec d’autres communes.

Pour autant, la région est loin d’être en pointe. Un rapport sur le sujet, commandé notamment par Bègles, soulignait à l’automne dernier le retard pris en la matière. Mais son auteur, notant l’effervescence actuelle, estimait que l’on était "à l’orée de quelque chose". La venue de Zingaro en est un symptôme.

Source : Sud ouest - Direct Matin Bordeaux7