Concours Grock d'or 2005 à Neuchâtel
Le cirque Starlight accueillera dimanche sous son chapiteau, à Neuchâtel, 53 candidats au Grock d'or 2005, des enfants et adolescents issus de neuf écoles du cirque suisses. Paul Fratellini présidera le jury.
Annette Thorens
Dimanche après-midi, le cirque Starlight, qui joue actuellement à Neuchâtel, proposera au public un spectacle sans égal: celui de 53 enfants et adolescents, représentant quatre écoles de cirque romandes, quatre alémaniques et une tessinoise. Ces jeunes artistes tenteront de décrocher le Grock d'or devant un jury exceptionnel présidé par le frère d'Annie Fratellini, Paul, qui sera assisté par le scénographe Eugène Chaplin, fils de Charlie Chaplin, par Fred Roby, marionnettiste ventriloque, les clowns Eugène Chicky et Fulvio, le jongleur pantomime Romano Carrara, le chef de l'Office des sports du canton du Jura, Jean-Claude Salomon, ainsi qu'Alfred Reichle, président du Club suisse des amis d'artistes de cirque et variétés.

Des arts à foison
Le Grock d'or vise évidemment à promouvoir les arts du cirque, comme l'a expliqué Laurent Diercksen, directeur de l'Association Grockland, organisatrice du concours. Ces arts, réunis sous le chapiteau, sont la danse, la musique, l'expression théâtrale, l'acrobatie, la magie, le maquillage, les costumes, etc. Aujourd'hui, une vingtaine d'écoles enseignent ces disciplines artistiques. Elles sont représentées dans le réseau de partenaires de Grockland.
Ce réseau, soutenu par la Confédération et les cantons de Berne, Neuchâtel et Jura, est notamment constitué par l'Ecole du cirque Starlight à Porrentruy (dirigée par Jocelyne Gasser), l'Ecole de musique du Jura bernois, à Saint-Imier, l'Académie Annie Fratellini et le Festival mondial du Cirque de demain à Paris, Clowns International à Londres et le Festival Talents de scène à Anvers.

Créateurs disparus
L'Association Grockland espère réhabiliter l'art du music-hall qui a péri dans les années 60. Un art dont les créateurs, poètes et chansonniers, ventriloques, magiciens, contorsionnistes ont aussi, malheureusement, disparu de ce type de scène, très populaire autrefois.
Le Cirque du Soleil a su jeter un pont entre le cirque traditionnel et le music-hall, pont exemplaire emprunté par d'autres, comme le cirque Starlight qui présente actuellement un spectacle pluridisciplinaire.
L'association Grockland a déjà mis sur pied des cours de cirque dans le village natal de Grock, à Loveresse, et aussi à Cormoret, avec la collaboration du cirque Starlight. Elle a organisé un cycle de conférences scolaires sur la vie et l'œuvre de Grock et a donc créé le Concours du Grock d'or dont 2005 est la troisième édition. Enfin, Grockland présente aussi une exposition à l'Hôtel de Ville du Landeron qui offre une approche très vivante du quotidien du clown (ouvert jusqu'au 5 juin, le vendredi, de 17h à 20h, samedi de 14h30 à 19h, dimanche et jours fériés de 14h30 à 18 heures).

Dimanche, 14h15, Cirque Starlight, sur la place du Port à Neuchâtel. D'autres infos sur www.grockland.ch
Source : journaldujura.ch