Vivre… le cirque
Il n’a pas de frontières. Car ici ou ailleurs, le Cirque de Samoa c’est avant tout un art de vivre. Caché derrière le grand chapiteau (à Bagatelle), où foisonnent rêves et magie à chaque représentation, il y a toute une vie. Une vie organisée dans une effervescence totale où passion, partage, générosité et bonne humeur sont omniprésents.

C’est un espace de liberté propice à la création suivant les envies et les imaginaires. Et quand le rideau n’est pas levé, une autre forme de cirque s’y déroule. Celui de 32 personnes : magiciens, contorsionnistes, jongleurs, funambules et autres acrobates qui, le temps de leur escale dans les différentes destinations où ils posent leur chapiteau, s’adaptent aux conditions de vie du pays hôte.

"Après avoir tourné dans plusieurs îles du Pacifique, nous sommes très heureux de venir découvrir cette autre partie du monde et plus précisément cette si belle île qu’est Maurice", nous déclare Bruno Loyal qui, depuis 28 ans déjà, vit la fabuleuse aventure du Cirque de Samoa.


Bruno Loyal nous montre les coulisses de son boulevard des rêves.


Depuis quelques jours, sa grande famille et lui vivent donc à l’heure mauricienne. Bruno nous fait visiter ce qui leur servira de maison jusqu’au 10 septembre, date à laquelle le cirque quittera Maurice. On commence par la cuisine-salle à manger, installée sous une autre tente, juste derrière la grande marquise qui accueille depuis cette semaine le spectacle des vendeurs de rêves.

Comme dans une maison bien organisée, chaque chose est à sa place. Alors que son fils, qui s’appelle aussi Bruno, est à l’école il est à la Clavis School , le maître des lieux nous présente les membres du cirque qui, au fil des années, est devenu une véritable terre d’accueil pour des artistes venant du monde entier : de la Polynésie, de l’Inde, de l’Ethiopie, du Népal ou encore d’Hawaii. Puis, il nous guide vers sa roulotte ou plutôt sa "chambre-container".

Pour Bruno et son équipe, c’est un grand bonheur de pouvoir "se donner en spectacle" devant les Mauriciens. "Notre désir est de partager ce que nous aimons et de ramener du bout du monde l’improbable et l’extraordinaire dans nos bagages", explique-t-il, tout en nous montrant le container des machines (avec les équipements et autres appareils). Puis, il nous entraîne vers ceux où sont rangés les vêtements et autres costumes.

Au gré de la promenade dans le petit village improvisé, l’on découvre les surprises d’un univers où tout étonne, où tout émerveille, avec des acrobates qui s’échauffent et des artisans au travail, entre autres. Puisque au cœur du cirque, le rythme ne faiblit jamais. Entre créer leur costume, leur maquillage ou leur décor, monter un spectacle dont ils seront les acteurs principaux (un peu plus tard dans la journée), les membres du cirque disent apprendre beaucoup à chacun de leur déplacement.

À Maurice, c’est le climat qui les étonne le plus : "La température le matin est très agréable mais le soir il fait très froid. D’ailleurs, c’est le premier pays où nous avons dû investir dans des heaters alors qu’ailleurs il nous faut souvent des climatiseurs."

Quoi qu’il en soit, cela ne les empêchera pas d’être au top pour faire montre de leurs talents à tous ceux qui pousseront la porte de leur chapiteau magique !

Destination : Bagatelle

Si vous voulez découvrir les artistes du Cirque de Samoa (jusqu’au 10 septembre), mettez le cap sur Bagatelle. Les représentations se déroulent de mardi à vendredi à 19h30, les samedis à 14 heures et 19h30 et les dimanches à 14 heures et 17h30.

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez appeler sur le 827-2038. À savoir que certains commerçants de Bagatelle se mettent aussi en mode promotion pour l’occasion, par exemple, les restaurants Ocean Basket ou encore Burger Perfect offriront des discounts sur présentation des billets.

Source : 5 Plus Dimanche