Plume vous invite sous son chapiteau

Jusqu'au 20 octobre, le cirque Plume est à Caen. Toutes les représentations se déroulent sous un chapiteau.
Rencontre avec Bernard Kudlak

Rencontre avec Bernard Kudlak, le cofondateur de cette troupe magique.



Le cirque Plume fêtera son 30eme anniversaire en décembre. Comment est-il né?

C'est une "oeuvre" conjointe réalisée par des jeunes gens qui faisaient du cirque dans la rue à une époque où on disait justement que le cirque était mort. Ces artistes ont trouvé dans cet art un trésor et un univers extraordinaire. Nous nous sommes réunis pour créer un spectacle simple et poétique. Nous avons eu la chance, dès le début, de recevoir un très bon accueil du public et des critiques.

Et pourquoi "Plume"?

Là encore, cela s'est fait très simplement. Nous aimions la symbolique : la plume de l'écrivain ou du poète, celles des oiseaux... Plus tard, nous avons aussi appris ce qu'elle représente dans l'art funèbre égyptien. C'est ce que l'on met sur le plateau de la justice pour la pesée du coeur, pour estimer sa légèreté et sa fragilité de l'harmonie humaine.



Parlez-nous de votre dernier spectacle, Tempus Fugit?...

On souhaitait célébrer 30 ans de liberté en mélangeant notre répertoire à la culture et à la virtuosité des artistes d'aujourd'hui. Le point d'interrogation est là pour rappeler que le seul temps qui compte est celui de l'instant, l'instant du spectacle pendant lequel chaque artiste, qu'il soit circassien, chanteur ou musicien, offre au public du rêve et de la joie.

Vous présentez votre spectacle sous votre chapiteau. Les caennais, habitués à vous voir sur une scène de théâtre, doivent-ils s'attendre à vivre une expérience nouvelle?

Nous adorons jouer sous notre chapiteau, c'est notre chez nous. D'habitude, au théâtre, nous sommes les invités, là, ce sont les caennais qui seront dans cette position. Forcement, l'ambiance sera différente. Sous un chapiteau, on retrouve le côté nomade propre à l'univers du cirque. Il se crée vraiment un espace commun entre la scène et les gradins, une belle proximité qu'on ne trouve pas dans une salle de spectacle.



Pouvez-vous décrire en quelques mots ce que le public pourra voir?

Un spectacle qui va le faire vibrer. Enfin, j'espère ! (Rires) C'est du cirque d'aujourd'hui, très poétique et musical. C'est un jeu avec le temps, entre la troupe et les spectateurs. Ces derniers pourront voir du travail sur fil, sur mât chinois, au trapèze, des clowns, des gens qui se servent de leur corps comme d'une batterie. Il y aura aussi une présence importante d'artistes féminines, très belles et fortes. C'est bourré de pépites, de petits rappels à la mémoire, à notre histoire...

Pratique

Le cirque Plume présentera son nouveau spectacle, Tempus Fugit?, le 5, du 9 au 12, et du 16 au 19 octobre, à 20h ; les 6, 13,et 20 octobre, à 17h sous un chapiteau installé à la Colline aux oiseaux, à Caen.
La billetterie du théâtre de Caen se trouve désormais à l'Hôtel d'Escoville, place Saint-Pierre à Caen.
Vous pouvez aussi réserver vos places par téléphone au 02.31.30.48.00. Tarifs : de 8 à 25 €.





Source : Côté Caen