Le Cirque Bidon
Pour les chevaux, la descente sent déjà l'écurie. Dans quinze jours, les mulets et les traits du cirque Bidon s'ébroueront dans leurs prés de Vigoulant (Indre), après quatre mois de tournée à travers l'Allier, le Puy-de-Dôme et l'Indre.

Pas de réclame criarde

Les roulottes avancent bon train, au son du pipeau et de la mandoline. Dans les bourgs et les villages traversés, les riverains se précipitent sur leurs pas-de-porte pour voir passer l'émouvante caravane. Pas de beuglement de hauts parleurs et de réclame hyperbolique, juste le frottement des sabots et les grincements d'attelages : sur le balcon de la dernière roulotte, une ardoise est noyée dans les géraniums : " prochaine représentation ", tout simplement.

Les artistes marchent à côté ou papotent à l'avant des roulottes : " Pour nous, ces trajets sont des temps de repos ", indique François Bidon, le patron de la troupe. L'Auvergne fut une tournée dure avec des étapes jusqu'à 40 kilomètres : " On a eu un accident avec une roulotte qui a versé dans un ravin ", relate François. Le saint-nectaire et le côtes-d'Auvergne offerts par les spectateurs ont aidé à maintenir le moral de la troupe.



Depuis dix ans, le cirque Bidon a ses quartiers d'hiver à quelques kilomètres de la Creuse, département où il n'a fait que de brèves incursions.

Il y a 35 ans déjà…

En 1968, François, artisan d'art à Paris, a tout lâché pour l'amour d'une écuyère et de la liberté. Il s'est lancé sur la route avec des copains : " Au début, on apprenait les arts du cirque, ce nom de Bidon était une façon de susciter l'indulgence des spectateurs ", aime à rappeler le fondateur, qui se souvient d'une incursion en Limousin : " Il y a trente-cinq ans nous avons joué autour de Vassivière, j'ai gardé des amis sur le Plateau de Millevaches. "

Le cirque Bidon a disparu du paysage hexagonal dans les années 1980-1990. Après une épique traversée des Alpes, l'accueil du public italien a été tel qu'il est devenu " Il circo bidone ". Depuis, de nouveaux artistes ont apporté leur fraîcheur et leur talent. Les numéros du cirque Bidon n'ont plus rien d'approximatifs mais il mérite bien son nom, tant on s'y bidonne.

Le cirque Bidon au 06.71.74.19.97.

Par ailleurs, le cirque Bidon envisage d'effectuer sa tournée 2014 en Creuse et en Limousin et propose de s'associer à des projets culturels locaux.

Source : Le Populaire.fr