Le Village de Cirque Pelouse de Reuilly
La coopérative de rue et de cirque est actuellement installée pour la neuvième édition du Village de Cirque à la Pelouse de Reuilly. Cet évènement est à la hauteur des années précédentes et ne saurait être ignoré. 8 compagnies, 3 créations, une circonférence, 4 soirées concerts et pas moins de 40 représentations se partagent l’affiche dans ce rendez-vous qui a maintes fois fait ses preuves en termes de performance, créativité et divertissement, le tout sous le signe de la convivialité et de l’échange...



De jeunes compagnies aux propositions audacieuses côtoient des spectacles plus matures tout simplement enivrants. Soirées et après-midi sont ponctués de concerts, bar et restauration sous le chapiteau, et coins jeux pour les enfants. Non seulement l’espace est aménagé pour créer une réelle convivialité à la marge des spectacles, mais en plus on y côtoie une véritable diversité artistique. Ainsi peut-on découvrir, entre deux représentations, un interlude loufoque dans la caravane de Raoul Lambert, mentaliste non dénué d’humour qui nourrit d’illusions le public dans un espace restreint pendant 17 – intenses - minutes.

C’est dans ce joyeux contexte qu’on apprécie le réjouissant spectacle du collectif Le Cubitus du Manchot qui tourne depuis trois ans avec son Ballet Manchot. C’est un plaisir de se laisser absorber par un monde loufoque où l’on tremble pour les pas moins de quinze artistes qui proposent un show onirique, énergique où la prise de risque mérite d’être applaudie. La musique live créée pour le spectacle entraine nos circassiens dans des danses acrobatiques façon ballet macabre où la folie et le désir de liberté se communiquent totalement à un public qu’on voit rarement aussi enthousiaste.



L’humour est manié à la perfection à plusieurs niveaux et pour tout public, et les paillettes du divertissement masquent à peine la gravité et le sérieux du discours, peint par des personnages d’une profondeur intéressante.

Car c’est bien la richesse du cirque qui est mise au service de la construction théâtrale des personnages, façonnés non seulement par le discours qui leur est prêté, par la trame un peu folle du spectacle, mais aussi par une exploitation très poussée des potentiels corporels de chacun : chaque trait physique des artistes est mis en valeur pour servir au mieux la création artistique, chaque savoir-faire acrobatique est poussé dans les retranchements de ces voltigeurs confirmés, tant et si bien que c’est le vertige qui nous gagne devant tant de talent si bien incorporé au travail collectif.

Cette création est donc un incontournable et mérite haut la main les chaleureux applaudissements qui la ponctue. Installé jusqu’au 27 octobre au Village de Cirque, la compagnie se déplacera bientôt en Belgique pour les dernières dates de sa tournée.



Il serait par ailleurs injuste de refuser ces mêmes applaudissements au Collectif de la Bascule, une jeune compagnie qui présente une première création porteuse de promesses. La prise de risque est encore au rendez-vous dans Quand quelqu'un bouge et le plaisir des artistes à être sur scène pour divertir un public avec des moyens variés gomme très vite les quelques maladresses et imperfections de ce tout premier spectacle. Là encore, il faut saluer la Coopérative de rue et de cirque pour présenter des travaux jeunes, croire en leurs auteurs et les transmettre à un public qui y voit un potentiel déjà bien affirmé.

Il reste donc jusqu’au 27 octobre pour découvrir ces perles du cirque contemporain, et pour profiter d’un endroit éphémère fort bien construit. Un passage au Village de Cirque est l’occasion de découvrir un monde à part, où la performance physique est mise au service de l’imaginaire et dans lequel la poésie côtoie sans arrêt le pur divertissement. Peut-être pourrait-on d’ailleurs décrire le cirque contemporain comme le plus vivant des spectacles.

Source : Artistik Rezo.com