Lucie vit son rêve éveillé
Lucie a commencé la gym à 3 ans. " Mais c'était du cirque que je voulais faire. Ma mère m'avait dit que ça n'existait pas une école de cirque. " Alors, quand la famille a déménagé voilà cinq ans, de Nantes à Niort, Lucie a remis le couvert. Avec succès. " Une amie faisait du cirque à Niort et elle est partie ensuite à Châlons. Ça m'a donné envie, c'est elle qui m'a parlé de Châtellerault. "

Elle y fait un premier stage pendant ses vacances qu'elle a " beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé ". Du coup, elle en fera trois, histoire de se donner quelques chances supplémentaires. " J'ai rencontré des élèves, des pros, les profs. Ça m'a beaucoup plu, l'état d'esprit, la notion de partage, c'était génial. "



A la différence d'autres, la sélection au mois de mai dernier ne lui provoque pas de crise d'angoisse. " Si je n'étais pas prise, ça voulait dire que je ne devais pas faire ça. " Philosophe, un brin fataliste, Lucie se souvient quand même avec bonheur de la surprise d'être acceptée.

Connaissant déjà six autres de ses camarades rencontrés lors des stages, Lucie a pu faire une rentrée sereine, pas trop angoissée. " Dès le premier soir, on s'est très soudés. On découvre tout ensemble. "

Notamment le lycée Berthelot, " vraiment très bien, malgré ses quatre étages " et l'avantage de plus de liberté qu'au collège. " On peut sortir entre les cours. Et à midi, on peut sortir du réfectoire pour manger dehors. C'est super. "

"C'est magnifique"

Interne la semaine, elle rentre le week-end chez ses parents, ce qui ne l'empêche pas de découvrir la ville assez vivante . " J'aime beaucoup le centre-ville, il y a plein de magasins, c'est joli, c'est vert, mais il y a beaucoup de circulation. Les bords de Vienne sont magnifiques. " Mais ce qu'elle préfère, c'est quand même l'école de cirque. "C'est magnifique, s'émerveille-t-elle. Avoir une salle aussi grande, avec autant de matériels et autant de profs, c'est vraiment bien. "

Et malgré les premières semaines de préparation physique intense la fatigue qui s'accumule, Lucie ne changerait pour rien au monde. " Je m'attendais à moins bien. J'aime vraiment beaucoup. Je vis un peu un rêve. "
Source : Centre Presse