Festival "Leu Tempo"
Initié il y a 16 ans par le célèbre Baguette, dès le départ, le festival ne cache pas sa volonté de démocratiser le spectacle de rue sous toutes ses formes. Une position que la présente équipe du Séchoir continue à défendre. Et ce, malgré un contexte financier compliqué.

"Les subventions diminuent et, grâce à des partenaires privés, nous avons réussi à maintenir un festival de qualité", souligne Claude Lermené. Et le directeur du Séchoir d’ajouter : "Cette manifestation a trois fonctions essentielles : former et donner envie au public de découvrir l’art de rue, être au service des artistes, surtout ceux d’ici et de les mettre en avant, drainer du monde de partout, des groupes qui viennent pour participer à des ateliers et rencontrer les artistes", souligne Claude Lermené, directeur du Séchoir.

Alors, pour continuer à le remplir et à séduire des spectateurs de plus en plus nombreux, l’organisation rivalise d’imagination. En plus des spectacles d’une qualité reconnue, l’innovation est toujours au rendez-vous. Pour cette édition 2014, de nouveaux lieux accueilleront le public. Un public qui pourra même prendre part à la traditionnelle Fèt dann somin le 10 mai prochain.

 Plus de 500 personnes, amateurs et néo professionnels, seront présentes le 10 mai pour la grande parade. "Cette fois-ci, nous avons aussi Le Bivouac, un groupe de rock qui participe au défilé. Une trentaine de Réunionnais et de Malgaches sont aussi de la partie", reprend Claude Lermené qui précise que le Séchoir recrute des personnes qui veulent participer à ce spectacle. "Il faut juste être capable de porter des bidons et être disponible une semaine avant le festival pour les répétitions". A bon entendeur…


Demandez le programme !

- La Meute : les 6, 7, 8 et 9 mai dès 20 heures, la Cie de la Meute s’installe à la Ravine, lieu emblématique du festival. "Ils sont déjà venus l’année dernière. Cette fois-ci, ils seront là avec une balançoire russe. C’est burlesque, c’est de l’humour décalé… C’est de niveau international", souligne Jean Cabaret. À voir en famille avec des enfants de plus de 6 ans.

- Vu : soit du cirque en miniature proposé par la Cie Sacékripa. On y retrouve tous les codes, toutes les émotions du cirque mais en miniature. "C’est entre le théâtre d’objet et le cirque", précise Claude Lermené. À découvrir les 7, 8, 9, et 10 mai à 11h et à 15h. À voir en famille avec des enfants de plus de 7 ans.

- La grande saga de la Françafrique : de Les 3 points de suspension. Attention, humour grinçant ! Jérôme Colloud revisite toute cette partie de l’histoire de France et de l’Afrique dans un one-man-show très décalé. À découvrir les 7, 8 et 9 à 21h30. Plutôt pour les grands de plus de 12 ans.

- Bib et Poc Poc : de la Cie Cirquons Flex, déjà bien connue dans l’île. La troupe locale est une habituée du Leu Tempo et donne toujours dans l’originalité. Cette année, les comédiens jouent dans… un arbre. "C’est un spectacle qui sert de préparation à un autre que l’on produit", précise Claude Lermené. À voir gratuitement les 7, 8, 9 à 18h30 et 21h.

- Lettres à plumes et à poils : de la Cie Sakidi. Encore une troupe locale dont le talent est reconnu. Les comédiens relatent les aventures de Mr et Mme Corbeau. C’est très frais paraît-il. Le spectacle est traduit en langue des signes. À découvrir le 7 à 9h et 11h30 et le 8 à 10h. À voir en famille avec des enfants de plus de 5 ans.

- Tu Viens ! De la Cie Toi d’abord. "C’est très impressionnant ! Ils ont une belle interaction avec le public", assure Jean Cabaret. Son directeur et lui ne tarissent pas d’éloges sur ce spectacle familial proposé par des jongleurs. "C’est sûr, ça va cartonner !". À voir les 7, 8, 9 et 10 à 14h et à 18h. Spectacle pour petits, moyens et grands !

- Rien n’est moins sûr (mais c’est une piste) du Collectif de la bascule. "C’est un spectacle de cirque impressionnant !", assure Claude Lermené. Les artistes prendront possession du kiosque situé dans le parc du 20 décembre pour un show plein d’envolées et d’acrobaties. À découvrir le 7 à 18h, le 8 et le 9 à 17h et 19h, le 10 à 18h. Spectacle pour petits, moyens et grands !

- Fin de Série de Bob Théâtre où Denis Athimons, un habitué du Leu Tempo, propose une version théâtre des objets de James Bond. C’est très drôle, à en croire Jean Cabaret. À voir les 7 et 8 à 16h30 et 18h30, le 9 et le 10 à 10h et 14h. À voir en famille avec des enfants de plus 7 ans.

- À vendre ! De la Cie Thé à la Rue. Là aussi, ça promet ! Saint-Leu, ses bâtiments, son parc et même son maire sont à vendre, alors des promoteurs immobiliers font visiter les lieux à de potentiels acquéreurs. Ce spectacle plein d’humour est l’occasion de revisiter la ville. Il se termine par une vente aux enchères. Pour tenter d’acheter la commune, rendez-vous les 7 et 9 à 15h et les 8 et 10 à 11h et 15h. À voir en famille.

- K.I.S : soit la dernière création de Soraya Thomas qui évolue dans un cube de plexiglas posé sur le front de mer. "C’est magnifique !", lance Jean Cabaret. On veut bien le croire. À voir en famille les 7, 8, 9 et 10 mai à 17h30, 18h10 et 19h.

- Vélocipèdes : du Centre dramatique de l’océan Indien. Attention, attention, bonnes nouvelles assurées avec ses facteurs qui circuleront dans la ville pour lire des poèmes écrits par Lolita Manga. À voir les 7, 8, 9 et 10 à 16h45 et 19h15.

- Les gélules 4 couleurs de M. et Mme Li de la Cie La femme à barbe, qui compte aussi parmi les habitués du festival. "Il s’agit d’un spectacle forain qui relate l’histoire d’une dame qui vend un élixir magique qui vient de Chine", explique Claude Lermené. À voir les 7, 8, 9 et 10 à 11h. À voir en famille avec des enfants de plus de 6 ans.

- Christmas Forever de Clifton Circus : attention, n’emmenez surtout pas les marmailles pour qui le Père Noël est un personnage bien réel : les comédiens vont totalement démystifier le bonhomme au bonnet rouge dans un spectacle « qui va certainement marquer l’histoire du festival », assure Claude Lermené. Fortement déconseillé au moins de 8 ans. À voir les 7, 8 et 9 à 16h30 et le 10 à 16h.

- Fleur bleue soit une visite guidée des œuvres de Myriam Omar Awadi qui expose dans la toute nouvelle salle d’exposition de la mairie. Et, cerise sur le gâteau, c’est Nicolas Givran qui joue les guides. À voir le 7, 8, 9 et 10 à 10h30 et 13h30. À voir en famille avec des enfants de plus de 14 ans.

- Scratch Scotch de Constellation soit un spectacle de danse plein de couleurs à découvrir les 7, 8, 9 et à 17h et 19h30. Spectacle pour petits, moyens et grands.

- La passion selon Maria de Maria Dolores. "C’est l’histoire d’une diva qui monte un spectacle pour un show à Broadway mais tout se casse la figure. Alors, elle le remonte avec son fils. C’est à la fois drôle et pathétique", explique Jean Cabaret. À découvrir le 6 à 21h30 et les 7, 8 et 9 à 19h. À voir en famille avec des enfants de plus de 8 ans.

- Ronan Tablantec, un spectacle original, une performance exceptionnelle menée par Sébastien Barrier. Chaque jour, avec un micro, une guitare et un fouet, il réinvente un concert. "Il s’inspire de l’actualité. Il aura de quoi faire avec tout ce qui se passe ici en ce moment", s’amuse Claude Lermené. À voir les 7, 8, 9 et 10 à 17h30. Spectacle pour petits, moyens et grands.

- Lecture Transat ou la pause douceur de ce Leu Tempo. L’idée : s’allonger dans un transat pendant que des comédiens du CRR nous susurrent des poèmes à l’oreille. Original ! Les 8 et 9 à de 14h à 15h30

Et aussi, les concerts gratuits de Jim Fortuné, Toguna, Mothra Slapping Orchestra, Hiar & The Iotas, Grèn Semé, Ticodpo, Baba Shine, Mélanz Nasui et Kaf Maron. Et bien sûr, la Fèt Dann Somin le 10 mai de 20h à 21h30.

- Leu Tempo pratique : Le festival se tient du 6 au 10 mai, les représentations sont réparties sur 12 endroits de la ville. La billetterie est ouverte. Il est possible d’acheter ses places au K à Saint-Leu jusqu’au 6 mai inclus, du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 17h.

Exceptionnellement, le K sera ouvert les samedis 26 avril et 3 mai. Pendant le festival, la billetterie se postera au cœur du village du festival situé dans le parc du 20 décembre. Elle sera ouverte de 10h à 22h.

Renseignements www.lesechoir.com

- Leu Tigre : C’est l’emblème choisi par l’équipe du Séchoir. "Parce que la culture a besoin de s’affirmer, de se défendre, de rechercher des spectacles qui sont mordants", explique Jean Cabaret, secrétaire général du Séchoir.

Source : Clicanoo.re (Le journal de l'ïle de la Réunion)