Entrez dans les coulisses du Cirque du Soleil,
usqu'au dimanche 4 mai 2014, le Cirque du soleil présente le spectacle "Quidam" au Zénith de Rouen. Voyage dans les coulisses d'un des plus grands cirques mondiaux.


Les perruques sont travaillées entre chaque spectacle pour qu'elles gardent leur éclat.


Une ville dans la ville c’est ainsi pourrait se résumer l’implantation du Cirque du Soleil sur une place. Jusqu’au 4 mai 2014, le Cirque du Soleil présente son spectacle Quidam, au Zénith de Rouen. Voyage dans l’envers du décors.

Salle de sports, blanchisserie…

Le cirque et sa troupe arrivent avec tout le nécessaire qui lui permet d’être complètement indépendant. Déchargées des camions, les caisses de transports sont toutes ouvertes par les techniciens et ont toutes une place bien précise : nombre d’entre elles abritent une véritable salle de sport avec haltères, vélos d’appartement, banc de musculation… Une autre renferme une blanchisserie avec une dizaine de machines à laver, tables de repassage, aires de séchage…

Nous faisons les costumes nous-mêmes. Certains s’abiment vite, d’autres moins, ça dépend pour quoi ils sont prévus. Nous tenons à les laver nou- mêmes après chaque représentation, nous savons quels produits utiliser, comment les laver, etc », explique Jessica.


Chapeaux, perruques, costumes voyagent dans des caisses de transport.


Plus loin, des armoires de chapeaux et de perruques jalonnent les couloirs, une salle de couture équipée pour les retouches, un atelier de bourrelier pour l’entretien des chaussures qui sont repeintes au moins une fois la semaine…


Les chaussures des artistes sont repeintes au moins une fois par semaine.


Tout est rangé, organisé, étiqueté avec le nom des artistes… Impressionnant ! A la hauteur du spectacle qui est présenté.


Cory Sylvester ouvre le spectacle avec un numéro de roue allemande. C'est l’un des artistes du spectacle, qui regroupe pas moins de 19 nationalités. Il a intégré le Cirque du Soleil il y a huit ans.


J’ai vu Quidam en 1996, ça m’a donné de l’inspiration, de l’envie, lorsque j’ai vu une annonce qui disait : si le cirque est votre rêve, entrez à l’école du cirque. C’est quelque chose qui m’a donné la possibilité de faire ce que je souhaitais et qui m’a permis de réaliser, que ce n’est pas inaccessible ». Roue allemande et corde lisse

Cet athlète ouvre le spectacle dans un numéro de roue allemande, « C’est quelque chose qui parle avec mon corps. Je donne le ton du spectacle, il faut que je sois bon. J’ai besoin d’être prêt deux heures avant les autres ».


Jean-Philippe excelle dans le domaine de la corde lisse.



Des horaires bien précis sont fixés pour les entrainements quotidiens.


Non loin de là, à proximité d’autres artistes en train de s’échauffer sur la scène, Jean-Philippe assurera un numéro de corde lisse et de cordes à sauter : "Le plus dur, c’est de donner l’impression au public que c’est facile à faire".



Au Zénith de Rouen, avenue des Canadiens, au Grand-Quevilly.

À 20h, samedi 3 mai 2014 ; à 16h30, samedi 3 mai 2014 ; à 13h30 et 17h, dimanche 4 mai 2014.

Source : Le Grand-Quevilly, 76