Revue de Presse
Valse de chapiteaux sur la plaine de Plainpalais, où le Cirque Nock a sa première vendredi.

Difficile d'imaginer arrivée plus bousculée! Le cirque Nock doit donner sa première représentation en terre genevoise vendredi 21 avril, mais il ne sait pas encore quand il pourra monter son chapiteau sur la plaine de Plainpalais.
================ARTICLE=================

Valse de chapiteaux sur la plaine de Plainpalais, où le Cirque Nock a sa première vendredi.

Difficile d'imaginer arrivée plus bousculée! Le cirque Nock doit donner sa première représentation en terre genevoise vendredi 21 avril, mais il ne sait pas encore quand il pourra monter son chapiteau sur la plaine de Plainpalais.

Le Cirque du Soleil y a en effet donné sa dernière de Dralion le dimanche 16 avril. Aura-t-il le temps de faire place nette pour les suivants? Quand on sait la complexité et la grandeur des installations, on comprend l'inquiétude régnant du côté de chez Nock.

Digne fils de Charlot :

Certes, le cirque familial disposera d'un revêtement goudronné tout beau tout neuf, installé par et pour le Soleil, qui n'aura pas été enlevé dans cette course contre la montre. Ses employés reviendront d'ailleurs sur place pour l'ôter, comme convenu avec la Ville de ­Genève, une fois que Nock aura terminé ses représentations le 14 mai prochain. Mais d'ici là, il faudra trouver un arrangement pour que cette valse des chapiteaux s'orchestre au mieux.

Une fois installé sur la plaine avec ses caravanes, ses roulottes et ses tentes, le deuxième cirque de Suisse pourra donner à voir son ­Divertissement absolu, thème de cette nouvelle tournée. Il ne faut pas s'attendre à découvrir des prestations résolument novatrices ou décoiffantes, même si tous les numéros sont de bonne tenue. Car le registre ici défendu est celui de la tradition.

Ce n'est pas le cirque à papa pour autant, dans la mesure où de sérieux progrès ont été faits dans la mise en scène des numéros, dans le soin apporté aux lumières et aux musiques. On apprécie ainsi la griffe d'Eugène Chaplin, digne fils de Charlot, qui tient le poste de régisseur et de codirecteur artistique pour la quatrième année consécutive. En fin de spectacle, il ne peut s'empêcher de se référer à son père, grand amateur de cirque, qui aurait aimé ce divertissement!

Francesco Nock, son tonton et sa tata :

Car c'est bien là une des caractéristiques de ce chapiteau: l'esprit de famille y est cultivé avec beaucoup de ferveur. Le public assiste ainsi aux prestations des représentants de la septième et huitième génération de la dynastie Nock, suit leur évolution d'année en année.

Cette saison, Francesco Nock, qui fêtera ses douze ans à Genève, prend toujours plus d'assurance sur la piste, en duo acrobatique avec son tonton Costin et en conduisant son poney avec sa tata Franzeska, dans un numéro de haute école équestre. Il ne se risque pas encore, comme son autre tante Alexandra, au cerceau aérien.

Certains artistes sont fidèles à cette famille d'artistes. On retrouve ainsi pour la cinquième année le dompteur Redi Cristiani et Soara Bobba, avec leurs huit tigres et leur tigron, qui se roulent tranquillement dans la sciure, montrent leurs crocs ou rugissent, ce qui fait toujours frémir l'assemblée.

Jonglage, rola-rola et assiettes volantes :

Mais pour le rire, il faudra encore patienter. Il n'y a pas de clowns à l'affiche de la tournée 2006, faute d'en avoir trouvé de bons. Alors pour amuser les spectateurs, Costin se fend d'un numéro de trampoline comique, et paye bien de sa personne. S'il n'y a pas d'Auguste sur la piste, les autres arts du cirque sont bien représentés, avec le jonglage, le rola-rola, la corde verticale, les assiettes volantes ou un ventriloque. Dans cette tournée, Nock compte également une «curiosité»: une troupe chilienne de trapézistes qui se produit avec le plus vieux porteur en action dans le monde. Il a 65 ans, et encore de solides biscoteaux!

Pratique:
Cirque Nock, plaine de Plainpalais, du 21 avril au 14 mai, informations et réservations au 079 371 72 28, billets en vente également à la caisse du cirque, www.nock.ch

Françoise Nydegger - Publié le 19 avril 2006
Source : www.tdg.ch