Marseille : le J4, trop chic
Urban Elements, Coquillages et Crustacés, la soirée électro Acontraluz, Believe in Marseille... Le J4, site incontournable des grands rendez-vous marseillais, restera-t-il celui des petits ? Rien n'est moins sûr.

Habitué du parc Longchamp, le festival Fadoli's Circus avait choisi pour sa 7e édition (du 3 au 5 octobre) de se prémunir de la pluie en s'exilant sur le J4 pour y déployer deux chapiteaux. Bien mal lui en a pris.

"On a dû annuler la venue de sept compagnies après avoir reçu fin juin un courrier nous expliquant que l'esplanade du J4 ne se prête plus à ce genre d'événement", regrette Antoine Cézard, de l'association ZimZam, à la tête de ce festival qui propose des spectacles et ateliers mêlant circassiens et publics valides et handicapés.


En juin, l'association Mundial Sisters qui avait invité les cirques Michto-Kervich et Melvin sur le J4, s'est vue interdire affichage et annonce sonore. Le Fadoli's Circus recevait dans le même temps le veto de la Ville, quatre mois après sa demande d'installation sur l'esplanade.


"Il faut varier les plaisirs sur le J4, si on disait oui à tous les cirques, il n'y aurait plus que ça, du 1er janvier au 31 décembre", rétorque Marie-Louise Lota, l'adjointe au maire déléguée aux Emplacements. "Mais y a-t-il encore même une place ici pour le cirque familial, traditionnel pourtant au coeur de l'expo permanente du fort Saint-Jean ?" s'interroge Véronique Guillaud.

"Varier les plaisirs"

En juin, elle avait, avec son association Mundial Sisters, fait venir les cirques Michto-Kervich et Melvin sur le J4. "Nous avions obtenu un accord favorable, poursuit-elle, mais à cinq jours de la manifestation, nous avons reçu un devis de 9 363 € pour dixjours d'occupation de l'espace public. Un devis qui aurait dû nous être délivré en avril, en même temps que l'avis."

La somme est d'autant plus difficile à sortir pour Mundial Sisters - subventionnée par la Ville - que les cirques seuls encaissaient les 5 € à 12 € d'entrée pour les spectacles. "Pourquoi ne nous a-t-on pas demandé de payer 1 000- 1 200 €, comme Pinder ou Medrano ?, peste son associé Christophe Juggery. A croire qu' hormis ces énormes structures, tout ce qui est sous chapiteau pose problème."

Peut-être pas tout : cet hiver la Ville portera une Biennale des arts du cirque, sur ce même J4. Du cirque contemporain plus approprié à l'image que veut se donner la nouvelle vitrine chic de Marseille.

Source : La Provence.com