Le Cadets’ Circus dans la dernière ligne droite
    Le mois de mai est toujours un mois très fertile pour les manifestations de tous genres. Et à Etréchy dans l’Essonne, c’est bien le cas.
C’est au tour du Cadets’ Circus de prendre place sur le champ de foire de la commune.

    Le mois de mai est toujours un mois très fertile pour les manifestations de tous genres. Et à Etréchy dans l’Essonne, c’est bien le cas.



    C’est au tour du Cadets’ Circus de prendre place sur le champ de foire de la commune. Depuis le week end du 8 mai, la célèbre école de cirque strépignacoise a pris possession du terrain de jeu pour y implanter son imposant chapiteau bleu et son cortège de caravanes. C’est maintenant devenu un rituel que de voir chaque année l’équipe de bénévoles de l’association se transformer en gens du spectacle. De la maman au professeur de danse, du médecin à l’agriculteur, du directeur au livreur, tout le monde se retrouve dans la bonne humeur pour monter le chapiteau. Dès huit heures du matin, les trois semi-remorques où sont entreposés le chapiteau, le gradin pour 800 personnes, les 300 chaises, les tentes pour les coulisses et les loges d’artistes, commencent à être vidés de leur contenu sous la responsabilité des plus anciens. En même temps, une équipe plante les 250 piquets servant à arrimer le chapiteau et les deux mats de maintien de la structure. Puis les différents éléments de la toile sont étendus sur le sol et attachés entre eux et sur les deux mâts avant que ceux-ci ne soient tirés par un engin de levage. Avant le repas du midi pris en commun, le chapiteau est pratiquement monté. Il reste encore à installer le gradin, la piste surélevée, les lumières, le son, le podium de l’orchestre et toutes les infrastructures nécessaires au spectacle.



    Les répétitions en costumes de tous les numéros inscrits sur le nouveau spectacle peuvent commencer. Tout y est minutieusement noté, et les défauts corrigés. Comme dans une fourmilière, chacun a son poste à tenir. Artistes, électriciens, éclairagistes, hommes de piste, costumières, musiciens, chacun apprend son rôle par cœur afin que tout soit parfait le soir de la première. La répétition générale permet de tout vérifier une dernière fois. Comme chaque année, ce nouveau spectacle est conçu autour d’un thème central, qui est le fil conducteur de tous les numéros présentés. La mise en scène a peu à peu été créée, de telle sorte qu’un maximum de numéros soit retenu pour garder une qualité et une homogénéité tout au long de la représentation. C’est donc sur la banquise que les spectateurs seront invités à voyager dans cette nouvelle aventure, toujours entre rêve et réalité. Les 140 artistes, âgés de 7 à 30 ans, n’ont plus qu’une seule envie, donner le meilleur d’eux même.




Le pêcheur de notes – 2 représentations les samedis 20 et 27 mai 2006 à 21h.
Billetterie : Ouverture le samedi précédent le spectacle de 9h à 18h, et en semaine de 18h à 20h.
Renseignements sur www.cadetscircus.org ou au 01 60 80 26 34.
Source : Julien Motte




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]