Le groupe propriétaire de la F1 reluque le Cirque du Soleil
La firme CVC Capital Partners est notamment connue de l'industrie mondiale du divertissement comme le plus important actionnaire de la Formule 1.

Les acheteurs songent à devenir actionnaires majoritaires du Cirque du Soleil ont jusqu'à demain pour soumettre une forme d'achat formelle. De la demi-douzaine de groupes toujours en lice au deuxième tour du processus de vente, au moins deux groupes ont l'intention de soumettre une offre formelle, selon nos informations.

Un premier groupe d'acheteurs potentiels est dirigé par la firme d'investissement privée TPG Capital (anciennement Texas Pacific Group), qui gère des actifs de 65 milliards. Parmi ses investissements les plus connus: le service de transport Uber, la chaîne espagnole de télé aux États-Unis Univision et les chaînes d'hôtels Fairmont et Swissôtel. Fondée en 1992, TPG est une firme basée à la fois au Texas et à San Francisco. Comme elle n'est pas inscrite à la Bourse, ses états financiers ne sont pas connus du public. Conformément à sa politique d'entreprise, TPG Capital n'a pas commenté hier la possibilité d'acquérir le Cirque du Soleil.



Un autre groupe d'acheteurs est mené par la firme d'investissement privée CVC Capital Partners, qui est notamment le plus important actionnaire de la Formule 1. Fondée en 1981 et basée en Europe, cette firme gère des investissements d'environ 71 milliards US de la part de plus de 300 investisseurs internationaux (fortunes personnelles, gouvernements, investisseurs institutionnels).

Depuis 2006, Capital Partners est l'actionnaire le plus important de Formula One, la société qui détient les droits de commercialisation de la Formule 1, selon son site web. CVC Capital Partners a même été actionnaire majoritaire de Formula One durant quelques années. Aux États-Unis, la firme détient une participation dans BJ's Wholesale Club, une chaîne de magasins-entrepôts de la côte est américaine. CVC Capital Partners, dont les états financiers ne sont pas publics, n'a pas rappelé La Presse Affaires hier.

L'actionnaire majoritaire (90% des actions) et cofondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, qui souhaitait au départ se défaire d'un bloc minoritaire d'actions (entre 20 et 30%), envisage maintenant de vendre 90% des actions de l'entreprise, dont le siège social est basé à Montréal. Des investisseurs de Dubaï détiennent actuellement l'autre bloc de 10% des actions. Selon le scénario envisagé, M. Laliberté garderait 10% des actions du Cirque.

La valeur totale de l'entreprise est estimée à environ 2 milliards de dollars, ce qui porterait la valeur de 90% des actions à 1,8 milliard. La Caisse de dépôt envisagerait de participer au nouveau groupe d'actionnaires au terme du processus mené par la firme new-yorkaise Goldman Sachs, mais pour une participation inférieure à 10% des actions. Le Cirque n'a pas commenté le dossier hier.
Source : La Presse.ca