Le cirque Royal (Suisse) victime d’agissements des anti-animaux
Lors de l’étape de Zurich, la caravane d’Oliver Skreinig, directeur du cirque Royal, a été recouverte de slogans revendiqués par l’Animal Liberation Front (ALF) et dénonçant la présence des animaux au cirque. Dans le même temps la petite fille du clown Mathieu a constaté la disparition de ses deux animaux familiers ...
================ARTICLE=================

Lors de l’étape de Zurich, la caravane d’Oliver Skreinig, directeur du cirque Royal, a été recouverte de slogans revendiqués par l’Animal Liberation Front (ALF) et dénonçant la présence des animaux au cirque. Dans le même temps la petite fille du clown Mathieu a constaté la disparition de ses deux animaux familiers : un cochon d’Inde et un caniche.

Quelques jours plus tard un journaliste a trouvé sur le site de l’ALF une photo représentant deux « libérateurs » masqués comme des terroristes et présentant à l’objectif les deux animaux enlevés. Pour sa part Oliver avait déjà reçu des menaces téléphoniques s’il continuait à présenter des animaux exotiques.

Ce qui pourrait passer pour un canular est pris très au sérieux par la police suisse car ce mouvement extrémiste, liés à des fractions terroristes, est très actif aux Etats Unis et au Royaume Uni, non seulement contre les cirques mais contre toutes activités ayant un lien avec le règne animal. Ils ont pas hésité voici quelques années à incendier la ménagerie du cirque de Louis Knie en Autriche et, même, à s’attaquer physiquement à des chercheurs de laboratoires.

Notre ami Mathieu, qui a longtemps travaillé Outre Manche, précise qu’il existe là-bas une loi interdisant toutes manifestations de l’espèce à moins de cinq cents mètres du cirque, du domicile ou de l’établissement visé.

En attendant sa petite fille n’a toujours pas retrouvé ses deux petits amis à quatre pattes !

Source : Christian Hamel