Ham, un chimpanzé dans l'espace
Ce soir, à 20h50 sur France 2, ne loupez pas le docu-fiction "Ham, un chimpanzé dans l'espace", où la star n'est autre que Caroline ; l'un des chimpanzés de Désiré Rech.



"31 janvier 1961. Une fusée Mercury décolle de Cap Canaveral. Dans la nacelle, l’astronaute est un chimpanzé de 3 ans et 7 mois nommé Ham. Le jeune singe est propulsé dans la stratosphère, il résiste aux pressions et aux fortes températures avant de retomber dans l’Atlantique. Il est alors le premier " terrien " à revenir vivant d’un voyage dans l’espace. Ce film retrace l’incroyable itinéraire de ce chimpanzé né dans la forêt africaine et de Jeff, l’homme qui tout au long des deux années d’entraînement et de préparation va le soutenir et lui permettre de survivre. Leur exploit ouvrira la voie des étoiles aux astronautes de la Nasa."

Réalisé par Jérôme-Cecil Auffret. C'est par hasard, en consultant les archives de Pathé, que ce dernier a découvert l'histoire de ce chimpanzé envoyé dans l'espace par la NASA. Il a suffi de quelques images pour qu'il prenne la décision de relater l'aventure de ce primate. "On ne peut pas contraindre un animal à exécuter quelque chose contre sa volonté. Comment, dès lors, des hommes qui ne connaissaient rien à la psychologie animale ont-ils réussi à envoyer un chimpanzé dans l'espace ? Consacrer un documentaire ficiton à Ham, c'était à la fois répondre à cette question du libre arbitre et réhabiliter ce héros méconnu et ceux qui l'ont soutenu et préparé, à savoir ses soigneurs".

Une coproduction internationale : France 2, BBC, Planète, RTBF, TSR, NHK...


Eduquer avec son cœur
"On dresse un cheval, on dompte un lion mais pour ce qui est des chimpanzés, ils sont trop proches de nous pour que l'on parle de dressage. Dans mon cas, je ne vois qu'un mot : l'éducation. J'ai cherché à leur apprendre des choses qu'ils aiment et qui les distraient. Tous ont leur caractère, leur particularité, leur préférence. Même sur un tournage, je n'impose rien à mes chimpanzés. J'essaye avec eux la scène demandée et en fonction du résultat, soit je continue, soit je propose au réalisateur quelque chose d'approchant et qui va leur plaire. De manière générale, je fais travailler mes chimpanzés un par un sur un tournage alors qu'ils peuvent être jusqu'à trois pour répéter un numéro."

Caroline
"Caroline est jeune, c'est un bébé qui ne pense qu'à s'amuser. Quand les chimpanzés sont petits, on ne peut qu'improviser avec eux... Cela passe par des câlins, des jeux, l'éducation intervenant ultérieurement. C'est difficile pour elle de rester immobile. C'est comme une gosse de trois ans à qui vous demanderiez de ne pas bouger, elle y arriverait quelques minutes, mais après elle ne tiendrait plus en place. Ham est son premier travail. Dans le film, il y a beaucoup de scènes où elle joue avec le comédien, et puis celles qui ont été apprises d'une manière et retranscrites d'une autre. Des improvisations qui ont été très chouettes. Pour le toumage, je devais la remettre très souvent dans le contexte. Il y a tellement d'éléments à retenir pour elle avant de jouer les scènes. La scène où elle est censée bouder en haut d'une armoire a en fait été apprise dix jours plus tôt. Il était important qu'on la refasse ensemble avant qu'elle ne tourne avec le comédien. Une fois en haut de l'armoire, sans bouger, tout lui est revenu à l'esprit."

Parler chimpanzé
"A force de vivre avec eux, je connais quantités d'intonations : la colère, la joie, la peine ou encore la peur. Je sais qu'il y a des scientifiques qui sont parvenus à leur faire dire quelques mots. Les intonations qui donnent l'impression d'entendre "papa" ou "maman". Mais pour moi, ils sont chimpanzés et je les laisse chimpanzés, Ce qui ne les empêche pas de comprendre tout ce que je leur dis. D'ailleurs, je m'adresse à eux comme je le fais avec mes enfants.

Le chimpanzé est boudeur
"Le chimpanzé peut bouder, prendre des colères et être jaloux. Les miens savent quand je suis en colère, quand j'ai de la peine, ils ressentent tout. Je vais vous dire, il ne faudrait pas me frapper car ils se feraient tuer pour moi. Nous vivons ensemble 365 jours par an et quand je m'absente, je sais pouvoir compter sur ma femme. Nous logeons face à face, nous dans la caravane et eux dans une grande remorque et un semi-remorque, dans lequel se trouvent les dortoirs et la salle de jeu où je les rejoins régulièrement. Un chimpanzé en captivité peut vivre jusqu'à 40 à 50 ans. Chita, qui était un mâle, a même vécu plus longtemps. Ici, ils sont chauffés, soignés, mangent des fruits et des légumes quotidiennement."
Source : Fabien Lacroix




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]