Cirque Akya de Montréal
Small is beautiful. Cet adage s’applique tout à fait au cirque Akya. Pas besoin d’être un mastodonte pour réaliser un spectacle qui conduit le public à l’émerveillement. Deux heures, c’est le temps durant lequel une dizaine de personnes nous emmènent dans un monde où le rire est roi.
================ARTICLE=================

Rodrigue Tremblay, alias Chocolat et Nicolette Hazewinkel, alias Nicoletta, savent tout faire : funambules, contorsionnistes, lanceurs de couteaux (enfin presque) et surtout musiciens. De la scie musicale et des clochettes, voilà bien longtemps que je n’avais pas vu çà au cirque, tout cela intégré dans des gags dignes des plus grands clowns parleurs ; je revoyais Zavatta.

Ils mettent à contribution leurs enfants, Franka et Adrian, encore forts jeunes mais qui en promettent et Amyja, la lionne en formation, leur petite chienne très "cabotine". Eh oui, il y a un animal ! Ils sont entourés de quelques amis, des aériens et des équilibristes ma foi très professionnels et même de danseurs. Le tout accompagné d’une musique originale.

Toute la troupe vit en communauté dans des caravanes Airstream restaurées par Rodrigue Tremblay. Sous leur petit chapiteau de 230 places, nous sommes autour d’eux, c’est formidable, nous avons l’impression de nous amuser ensemble. C’est çà le vrai cirque! Retenez bien ce nom : Akya, c’est un cri du coeur, comme Hourra !

Quelques photos pour vous plonger dans l'ambiance. ..





























Source : Photos Guy Bordelais – Guy Borremans.