6ème festival du Cirque de l'Orne
Succès complet pour ce grand rendez vous populaire autour du cirque de tradition.

A la frontière de l'Orne et du Calvados se trouve la commune de Montilly sur Noireau :785 habitants. En 2004 à l'initiative du maire de l'époque Jean Goujon, se déroule le premier Festival International de l'Orne qui aujourd'hui accueille 4000 spectateurs pendant un week-end c'est une performance.
Cette année le festival fête sa 6ème édition et fait assez rare pour être signalé la nouvelle municipalité emmenée par Monsieur Rabardy poursuit et développe la manifestation.
C'est une ambiance particulièrement chaleureuse et attachante qui règne sur la champ de Foire, les enfants, les grands parents vont et viennent tout autour du chapiteau en pouvant admirer les animaux, c'est le cirque familial et de tradition.
Grâce à la direction artistique du Breizh Malo Circus (dirigé par Malo Molien), Montilly sur Noireau n'a pas à rougir de sa programmation on citera ces dernières années : Amadeo Folco, Eva Julia Christie, Steven Pedersen, Mike Sangers, Daniel Suskow pour ne citer que les numéros animaliers. Que réservait ces dynamiques ornais pour 2009 ?



Le jongleur portugais Roggerio Gonzalves dont la dextérité n'est plus a prouver ouvrait le programme le ton est donné ce sera un programme rythmé et riche en surprses. Diana Antoine présente un numéro alliant haute école et pigeons dans un mélange de grâce et de poésie apportant la touche de romantisme du programme (Ce numéro a été présenté à Massy en 2008). Le pointe à pointe est déja un exercice délicat, le réaliser au trapèze ajoute à la difficulté, Miss Vicky rompue à la prouesse, le maitrise parfaitement. La jeune française Margot présente un numéro d'équilibres sur cannes d'une grande finesse et très esthétique (signalons que Margot est actuellement l'un des rares artistes française à se produire dans les Variétés allemands, merci aux organisateurs).

La première partie se terminait par le Trio Klissing . On se plaint souvent de ne pas découvrir de jeunes clowns et bien la relève est là. Ce trio réalise une prestation efficace, précise, juste musicalement, drôle et ne tombant jamais dans la vulgarité ambiante des entrées clownesques actuelles. Bravo au Trio Klissing.

Après l'entr'acte place aux frissons avec les crocodiles et les serpents de Diana Antoine. Au delà d'une simple présentation d'animaux, la dresseuse allemande a su incorporer quelques éléments de fakirisme et son amour pour ces "charmantes" bêtes est évident. Les crocodiles de Diana Antoine sont bien vivaces et le risque est réel. Suivant le souhait des programmateurs, une passerelle est établie entre la piste et le music-hall est c'est ainsi que le festival recevait le magicien Allan Hart. A part les grandes illusions peu de magiciens se frottent à la présentation en piste c'est à dire entouré et qui plus est avec un numéro de magie de colombes, la prestation d' Allan Hart déclenche beaucoup de réactions dans le public et les yeux émerveillés des enfants est une preuve de réussite. Voila un numéro de très grande classe, moderne et prouvant que la manipulation peut très bien avoir sa place sur une piste. Le programme se poursuivait par le ventriloque André Astor et son malicieux chien Oscar avant de céder la place au clou du programme.

Inutile de vous présenter le Duo Garcia , si ce n'est rappeler dejà la gentillesse de ce couple d'artistes, mais surtout le professionnalisme de ce numéro. Il ne faut jamais oublier le danger omniprésent pendant la prestation même si Pablo et Vicky enchainent les exercices avec une maîtrise parfaite ; comme à chaque fois le succès est complet.
Pour mener tout ce petit monde à la réussite, il fallait un maitre de cérémonie expérimenté, Fabrice Fraisse à une nouvelle fois fait preuve de charisme et d'élégance pour présenter et mettre en valeur ce programme 2009.

A l'issue de la représentation de samedi soir, le jury à décerné son palmarès 2009 :
Cheval d'or : Duo Garcia, Cheval d'Argent : Roggerio Gonzalves, Cheval de bronze : André Astor (le cheval étant l'emblème de l'Orne).

Nous souhaitons longue vie à cette manifestation qui sait unir le plus grand nombre dans un esprit de sincérité, de convivialité et de bonne humeur autour du cirque de tradition.
Source : Luc Barat