Incendie à la carrosserie industriel LAURENT.
Mercredi matin a 6h50 les pompiers de chalais (16) on été appelés pour un incendie à la carrosserie industriel LAURENT, spécialisée dans la fabrication de caravanes pour forains, gens du voyage, et cirques. (les caravanes de frederic et sophie edelstein sortent de cette entreprise).

L'incendie criminel ne fait aucun doute, cinq foyers on été repérés par les enquêteurs.

Ci-dessous un article de sud ouest :

CHALAIS. -- Hier, les gendarmes poursuivaient leurs investigations sur les lieux de l'incendie. Des représentants de la Société nouvelle Laurent ont exprimé leur volonté de prendre un nouveau départ. Un espoir pour les 18 salariés au chômage technique

Les hommes de la Brigade de recherche d'Angoulême et de la communauté de brigade de Chalais poursuivaient leurs investigations hier, sur les lieux du sinistre qui a ravagé, mercredi matin, les cinq bâtiments de la Société nouvelle Laurent (lire notre édition d'hier). Une information judiciaire a été ouverte et la piste criminelle fait peu de doute. Jean-Claude Delannoy, le maire de Chalais a rencontré, hier, en début d'après-midi, le beau-père du gérant de l'entreprise, Monsieur Thomas. Ce dernier, accompagné d'une secrétaire et d'un responsable technique de la Société nouvelle Laurent, lui a fait part de sa ferme intention de redémarrer l'activité de l'entreprise au plus vite. « Une absence prolongée pourrait être préjudiciable à cette société qui évolue dans un secteur très concurrentiel, celui de la fabrication de caravanes pour forains », explique Jean-Claude Delannoy. Et d'ajouter : « monsieur Thomas veut que l'entreprise s'installe dans de nouveaux murs, sur Chalais ou ses environs. C'est un souhait que je ne peux qu'encourager ». Des déclarations qui viennent contredire les rumeurs de délocalisation qui s'étaient propagées ces derniers mois.

Exonération de taxe professionnelle. Une réunion est prévue, mardi prochain, à la mairie de Chalais, avec des représentants de l'entreprise, du Conseil général, du Conseil régional et de la Communauté de communes. « Il est important que tous les décideurs se retrouvent autour d'une table pour trouver une solution. La Société nouvelle Laurent est importante pour le canton. Je demanderai sans doute une exonération de taxe professionnelle afin de lui permettre de repartir d'un bon pied », a confié Joël Papillaud, le président de la Communauté de communes.

Si les 5 000 m2 de bâtiments ont été dévastés par l'incendie de mercredi matin, un responsable technique a affirmé à Jean-Claude Delannoy, que « la réhabilitation d'une partie du gros matériel pouvait être envisagée ». Les 18 salariés, aujourd'hui au chômage technique, ont donc quelques raisons d'espérer.