L'Europe du cirque existe, on la croise à Balthazar
On ne sait pas assez que l'Europe se construit souvent à notre porte : c'est le cas du centre des arts du cirque Balthazar de la rue Toiras, à Montpellier.
================ARTICLE=================

On ne sait pas assez que l'Europe se construit souvent à notre porte. Au centre des arts du cirque Balthazar de la rue Toiras, à Montpellier, 19 jeunes en formation professionnelle, âgés de 18 à 22 ans, peuvent en témoigner. Certains sont Français, mais d'autres viennent d'Angleterre, d'Espagne, de Suède et parfois de plus loin.

« On a beaucoup de demandes car nous appartenons au réseau d'échange pédagogique de la Fédération européenne des écoles de cirque. Avec le financement de la Région, de la Drac et du Fonds social européen, leur formation est gratuite. Ils reçoivent aussi une bourse de 350 € par mois d'octobre à juin », explique Céline, coordinatrice de l'action. Bien placée pour évoquer l'intégration de ces artistes en devenir. « Je suis impressionnée par leur investissement et leurs progrès dans tous les domaines, professionnels et linguistiques. »


Reconnaître leur motivation et leur enthousiasme est la moindre des choses, à commencer par Sofia, une des Suédoises. « J'ai appris le français à Balthazar. Aussi en faisant la cuisine ou en lisant Tintin et Astérix... Ajoutant avec une facilité étonnante : j'aime bien parler. » Si elle a choisi la France, c'est en partie parce que l'an dernier, à Stockholm, un des professeurs de sa section cirque-études était Français. Bryn, Anglais né en Normandie, a commencé la jonglerie à 12 ans. Sa passion actuelle, la Roue Cyr. « On fait des figures dans une roue dont le diamètre est un peu plus grand que notre taille. » Amanda, l'Espagnole, était encore l'an dernier à la fac de Barcelone. « En entrant sous un chapiteau, je suis tombée amoureuse du cirque. La chance a voulu que je vienne à Montpellier et qu'une place se libère. Je n'avais pas le niveau. On m'a dit : "Tu viens travailler avec les élèves et tu vois." » Une énergie à couper le souffle et un bon jeu d'acteur acquis au théâtre lui ont permis de tenir sa place dans le groupe.

À la veille de présenter leur spectacle Du cirque autrement vu dans le cadre du Printemps des comédiens, ils ne comptent pas leur temps pour réussir leur prestation. Une façon, peut-être, d'oublier une inquiétude compréhensible. « Fin juillet, on saura peut-être où on se retrouvera l'an prochain, après des sélections difficiles. » Amanda sait qu'elle manque encore de technique. Trépignant pour rejoindre les tapis et abrégeant l'interview, elle lance : « Mon point fort, c'est la chance. Ajoutant, avec les autres : c'est génial ici ! »


Spectacle les 5, 6, 9, 10 et 11 juin, à 20 h 30,
chapiteau du domaine d'O
176, rue de la Carrièrasse
34070 Montpellier
Réservation obligatoire 04 67 42 28 36
ou [email protected]

site internet : www.balthazar.asso.fr