Communiqué très important de l'E C A
Après que le gouvernement d’Ecosse a annoncé au début du mois qu’il n’interdirait pas les animaux dans les cirques, le gouvernement des Pays-Bas a également écarté l’interdiction

Communiqué de presse


Les Pays-Bas et Écosse rejettent l’interdiction des animaux dans les cirques

Après que le gouvernement Écosse a annoncé au début du mois qu’il n’interdirait pas les animaux dans les cirques, le gouvernement des Pays-Bas a également écarté l’interdiction.

Deux nouveaux rapports rendus publics lundi 27 juillet 2009 par le Département néerlandais de l’agriculture, de la nature et de la qualité alimentaire, concluent que garder des animaux dans les cirques n’a pas forcément un impact négatif sur leur bien-être. En se basant sur des études, la Ministre Gerda Verburg a annoncé que le gouvernement n’imposerait pas d’interdiction mais mettrait plutôt en place des réglementations strictes pour assurer le bien-être des animaux. La Ministre a également fait part de son intérêt pour une possible coopération avec d’autres pays européens afin de développer des standards commun, étant donné que les cirques voyagent d’un pays à l’autre. De nouvelles réglementations devraient être en place d’ici 2011.


Richard Lochhead, Secrétaire de cabinet écossais pour l’environnement, a déclaré que la loi sur le bien-être des animaux, qui a été révisée en 2006, ne peut pas être utilisée pour proscrire les animaux de cirque. Une étude scientifique indépendante a conclu qu’il n’existait pas de preuve scientifique pour montrer que le bien-être des animaux dans les cirques ne pouvait être garanti. Lochead a déclaré qu’on devrait plutôt mettre au point des réglementations dans la cadre de la loi pour assurer le bien-être des animaux.

Ce rapport indépendant a été publié en octobre 2007 par le professeur de droit Mike Radford, qui présidait un groupe de travail sur le cirque à la demande du Ministère de l’environnement, de l’alimentation et des affaires rurales britannique (DEFRA). Le panel composé de six experts indépendants a été convoqué pour étudier les documents scientifiques. Ils ont conclu à l’unanimité qu’il n’y avait pas assez de preuves pour interdire les espèces animales que l’on trouve dans les cirques au Royaume-Uni. Il existe “peu de preuves que la santé des animaux de cirque est meilleure ou moins bonne que celle des animaux dans d’autres environnements captifs.” Les experts ont également conclu que, bien que les animaux de cirque soient transportés régulièrement, “il n’y a aucune preuve que cela, en soi, entraîne une dégradation du bien-être des animaux.” Les études scientifiques prises en compte par les experts montrent que l’environnement du cirque peut fournir d’importantes opportunités d’exercices, de stimulation et d’autres formes ”d’ergothérapie”, qui sont importants pour le bien-être des animaux.


Les conclusions des deux gouvernements sont en phase avec l’opinion de longue date de l’European Circus Association, selon laquelle des réglementations appropriées et bien appliquées sont le meilleur moyen de garantir le bien-être des animaux de cirque, tout en préservant l’avenir des cirques, qui font partie intégrante de la culture européenne. A cette fin, l’ECA a développé un modèle de règlement mis à la disposition des gouvernements. Le modèle de l’ECA définit des conditions d’élevage et des conditions vétérinaires pour le soin des animaux et leur bien-être, ainsi que des conditions pour la sécurité, le dressage, le transport, l’enregistrement, la tenue d’archives, la présentation et l’interaction avec le public. Le modèle propose également l’établissement d’une licence pour les dresseurs d’animaux, sur base du système en vigueur en Allemagne. Pour compléter le modèle, l’ECA met au point des Indicateurs objectifs du bien-être des animaux pour les espèces communément trouvées dans les cirques, selon l’approche prônée par la Commission européenne.


L’European Circus Association représente les cirques européens auprès des autorités et du grand public. L’ECA vise à promouvoir les arts et la culture du cirque pour protéger cette part importante de notre héritage culturel commun. Le Président de l’ECA Urs Pilz occupe également les fonctions de vice-président et directeur artistique du Festival international du cirque à Monte-Carlo. Presque tous les cirques européens de renom sont membres de l’ECA.

www.europeancircus.info
Source : E C A




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]