Johnathan Lee Iverson, le ringmaster de Barnum
Un seul artiste à bord du Ringling Brothers Circus Train jouit de son propre appartement   équipé avec tout le confort : Oui, il est bon d'être le maître de piste.

Johnathan Lee Iverson – est le premier new-yorkais et le premier Afro-américain à revêtir le chapeau haut de forme et la queue de pie pour Ringling Brothers – à bénéficier d' avantages qui proviennent de par sa présence dans les trois pistes.

Mais ce n'est pas ce dont il rêvait. «Je voulais faire carrière dans l'opéra, j'ai étudié le chant pendant des années, j'ai grandi sur l'Upper West Side, je ne sais rien du cirque dit-il dans sa loge avant un spectacle à Newark 's Prudential Center.


«Maintenant, je suis dans le train, 48 semaines par an», a déclaré Iverson. Ce train est stationné à la cour de triage à Long Island City quand le cirque arrive au Madison Square Garden. Les plus de 200 artistes font la navette aller et venir en métro.

«Quand j'étais jeune, je n'ai jamais pensé au cirque, ou la vie du cirque», a déclaré Iverson, dont la femme, Priscilla, danseuse au cirque, vit avec lui et leurs deux jeunes enfants. Iverson, 34 ans, a chanté avec les Harlem Boys Choir pendant 11 ans et a fréquenté La Guardia High School pour les arts de la scène. Peu de temps après avoir été diplômé d'université avec un diplôme en poche, il a été invité à passer une audition pour le cirque quand un réalisateur m'a appelé pour me dire que Ringling Brothers était intéressé par un maître de piste chanteur, dit-t-il. C'était il y a 12 ans et Iverson est devenu le plus jeune meneur de jeu dans l'histoire de l'entreprise.


Maintenant, sans conteste, le garçon qui a grandi sur 103rd St. et Central Park West a le cirque dans la peau. C'est ce qui est arrivé à ce fils d'un pompier de la ville et une employée des postes, après 400 spectacles par saison, parfois trois le samedi. Et il a beaucoup appris au fil des ans.

«Les éléphants mangent 250 livres de nourriture par jour et l'un d'eux a mangé une espadrille par accident une fois et ne l'a même pas remarqué, dit-il. «On leur fait la manucure une fois par semaine pour que leurs pieds ne soient pas infectés. Hey, il en coûte $ 62,000 par année pour maintenir un éléphant en forme, plus d'un homme." Les artistes, issus de plus de 15 pays, ont leurs propres besoins et habitudes, le tout dans un mélange de langues, dit-il.

Puis il se tourna vers son armoire. "Le temps de m'habiller, dit-il, en choisissant l'un de ses costumes sur mesure, festonné de brocart, et ses bottes et chapeau haut de forme. Quelques instants plus tard, il entrait en piste, sous le feu des projecteurs qui le poursuivait, en lançant la phrase traditionnelle : "Mesdames et Messieurs, enfants de tous âges... "

Traduction Aucirque   
Source : New York Daily news