La folle histoire des arts de la rue


Désormais placée au printemps, cette 2ème édition de La Folle Histoire des Arts de la Rue s’ouvre à des compagnies nationales et européennes (Espagne) qui dérouleront la suite du récit entamé en 2008 suivant le même principe d’associer 1 compagnie à 1 compagnie...
================ARTICLE=================


Désormais placée au printemps, cette 2ème édition de La Folle Histoire des Arts de la Rue s’ouvre à des compagnies nationales et européennes (Espagne) qui dérouleront la suite du récit entamé en 2008 suivant le même principe d’associer 1 compagnie à 1 compagnie pendant 1 semaine pour y présenter l’essentiel de son répertoire et du florilège de tous dans une ultime ville.

Du point de vue artistique, ce second chapitre complète le panorama des esthétiques en invitant des compagnies d’arts de la rue spécialisées en musique (Les Grooms), théâtre forain (Escarlata Circus) et danse aérienne (Retouramont) ; en théâtre de rue et danse, ce sont des compagnies aux formes très différentes de l’édition précédente qui sont programmées : Kumulus et la Cie Pernette. L’objectif premier de La Folle Histoire, imprégner une ville d’une démarche artistique pendant une semaine, reste le même, intensifié par des projections cinématographiques suivies de rencontres avec les artistes mais aussi par un programme concomitant d’actions culturelles dans les collèges (ateliers, contributions artistiques participatives, spectacles) avec des artistes du département (Cie Amanda Pola, Collectif Le Nomade Village, Pascal Messaoudi, Pixel 13).


Le Bus-Expo de La Folle Histoire jouera à nouveau son rôle d’ambassadeur de la manifestation après réactualisation de son programme muséographique aux nouvelles couleurs artistiques. En clin d’œil à la 1ère édition, sa pré-tournée sera, dans quelques grandes villes des Bouches-du-Rhône, accompagnée par la nouvelle création, “Les Maronneurs, tournée d’adieu”, de No Tunes International, compagnie associée en 2008 à Saint-Rémy-de-Provence qui devient, en 2010, ville florilège. Le final de cette édition, le lundi de Pentecôte, sera aussi fou que contextuel en faisant se côtoyer tradition et esthétique contemporaine : la transhumance des moutons et le point d’orgue de La Folle Histoire des Arts de la Rue.

Découvrez le programme complet sur : follehistoire2010.karwan.infà
Source : La Folle histoire des Arts de la rue