L'article du jour : C'était un 20 août 2009
Tout l'été vous (re)découvrirez des articles de presse parus les années précédentes sur papier mais également sur le web.

Nous sommes le 20 août 2009 :

Spectacle magique sous chapiteau féerique

Le chapiteau du cirque Arlette- Gruss à l'Espace 3 000 c'est : 9 400 m² de toiles, 2 200 m² de surface couverte, portés par dix mâts, qui atteignent vingt-deux mètres de haut, érigés par soixante monteurs en un jour et demi

Spectacle magique sous chapiteau féerique



Le chapiteau du cirque Arlette- Gruss à l'Espace 3 000 c'est : 9 400 m² de toiles, 2 200 m² de surface couverte, portés par dix mâts, qui atteignent vingt-deux mètres de haut, érigés par soixante monteurs en un jour et demi. : Photo Patrick Beaudet

Le cirque de Gilbert Gruss n'a pas lésiné sur les moyens. Une gigantesque cathédrale de toile et une piste sur vérins hydrauliques. C'est l'heure du montage... L'éléphantesque cathédrale de toile blanche et rouge du cirque Arlette- Gruss se dresse depuis hier, et jusqu'à dimanche, dans le ciel hyérois, à l'Espace 3 000, pour offrir quatre représentations du spectacle de la tournée 2009 " la Cité du cirque ".

Vaisseau extraterrestre, énorme gâteau anniversaire de chantilly et de coulis de fruits, château féerique... On se frotte les yeux. Non, ce n'est pas un mirage que la chaleur caniculaire aurait fait sortir du bitume. Juste un rêve devenu réalité. Juste l'envie d'épater à peine arrivé.

Spectacle ahurissant

Ce chapiteau, c'est presque un spectacle à lui tout seul. Un contenant aussi ahurissant que le contenu. Ce nouveau chapiteau surpasse, et de loin, les réalisations passées du cirque Arlette-Gruss. Cette nouvelle structure est un sacré investissement pour la troupe. Mais rien n'est trop beau pour le spectacle. C'est plus de confort et de qualité, pour les artistes et le public.

La conception est révolutionnaire et les dimensions extraordinaires : 9 400 m² de toiles, 2 200 m² de surface couverte, portés par dix mâts, qui atteignent vingt-deux mètres de haut. Il faut un jour et demi aux soixante monteurs pour élever cette structure irréelle qui accueille 1 600 spectateurs.

Sous la toile déjà dressée, une vraie fourmilière. Y en a encore, du boulot. On a du mal à imaginer que tout sera prêt pour la visite habituelle de la commission de sécurité, dans l'après-midi. Tout le sera, évidemment...

Le patron du cirque, Gilbert Gruss, fils d'Arlette, est au volant du camion qui positionne la piste sur vérins hydrauliques de treize mètres de diamètre et de vingt-deux tonnes. Son fils aîné, Kévin, le rejoint pour équilibrer la piste, niveau à bulles en main. Eux seuls s'en chargent, à chaque montage. Les techniciens montent les gradins qui commencent à converger - avant les regards - vers la piste aux étoiles.

Chevaux chimériques

Les sept tigres de 300 kg se moquent bien de l'agitation humaine. C'est l'heure de la sieste. Les majestueux bestiaux pioncent, imperturbables. Les douze chevaux du numéro de Linda Gruss sont aussi chimériques que le chapiteau. Leur robe " cremollo " blanc rosé et leurs yeux bleux les font ressembler à des licornes... sans corne. Les quatre éléphants attendent les visiteurs et les soirs de spectacle. Zèbres, autruches, yack... tous les animaux de la ménagerie, chouchoutés par la troupe, font partie intégrante du spectacle.

Une ville dans la ville

Chaque année, depuis " dix-sept ou dix-huit ans " se souvient Gilbert Gruss, c'est la même fidélité qui se concrétise entre le cirque Arlette-Gruss et la ville d'Hyères. Hommes et animaux... Quand le cirque arrive quelque part, c'est une ville qui s'implante dans la ville. Cent vingt artistes et techniciens de onze nationalités, cinquante-trois semi-remorques, 15 000 m² de superficie utilisée, 360 000 watts de puissance électrique utilisée, un restaurant, une école primaire. Les emplacements sont repérés à l'avance sur photo aérienne. Eau, électricité, voirie, police, gendarmerie... tous les services sont concernés par la gigantesque caravane.

Problèmes concrets et quotidiens, mais aussi long terme artistique. " Le spectacle 2010 sera un grand cru. Il reprendra les attractions de légende de l'histoire du cirque " révèle Gilbert Gruss. " Et pour 2011, nous sommes déjà en phase de recrutement. "

Petits détails techniques, grandes perspectives artistiques. 300 jours de tournée pour 355 représentations. ça bosse dur, ça travaille sans cesse. Un seul objectif : le spectacle et le plaisir du public. Alors, n'hésitez pas à pénétrer sous le grand chapiteau.

Savoir +

Spectacles ce soir, vendredi 21 et samedi 22 à 21 h, dimanche 23 à 18 h 30.

Tarifs : enfants (3 à 12 ans) de 12 à 29 e, adultes de 15 à 32 e selon emplacements.

Gratuit pour les - de 3 ans. Renseignements et locations : aux caisses du cirque, tous les jours de 10 h à 19 h, au 0825 825 660 et sur www.cirque-gruss.com.

Visite du zoo aujourd'hui

à partir de 18 h et jusqu'à dimanche de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, 2 e.
Benoît Martin

Source : Var-Matin