Une journée de Sacha Houcke (1/2)

Nous vous proposons de suivre en images Sacha Houcke pendant une journée au Cirque Pinder...
================ARTICLE=================

8 heures : répétition. Gaby, Sacha et leur jeune assistant Johnny répètent les jeux romains. Le cheval gris devra apprendre à passer entre les deux autres, à faire des pirouettes et repasser à nouveau

Non vous ne rêvez pas, vous n’êtes pas chez Knie mais chez Pinder. Gaby Dew répète la Poste et les jeux romains, Sacha Houcke tient la chambrière

Sacha et Gaby ont acheté trois jeunes chevaux noirs, des welsh nés en 2008 ainsi qu’en atteste leur nom qui commence par la lettre U. Ici Udini (reconnaissable à ses deux balzanes aux antérieurs) apprend à se tenir au centre de la piste et à retrouver sa place dans la file de ses partenaires

Les “anciens” Jushua et Tyron, des Connemara, doivent aussi chaque jour répéter leurs gammes, ici la “cabrade”.

L’impeccable “debout” de Joshua sous les ordres de Gaby


En un peu plus de deux mois, les trois jeunes élèves ont appris beaucoup de choses. Ici, la pirouette. Pour les guider on les contrôles encore avec la longe mais Udini, Ural et Uros sont bien dans le “timing”. Ici tout se fait dans le calme et la concentration. Sacha et Gaby savent anticiper l’erreur et la corriger. Pas de cris ni de violence, simplement une vraie relation entre homme et animal. Contrairement à ce que voudraient faire croire certains, ce dressage n’est pas une contrainte imposée mais un exercice où le physique et l’intelligence de l’animal peuvent s’épanouir. La preuve, au cirque les chevaux vivent plus longtemps que n’importe où ailleurs. On rencontre dans les grands cavaleries des spécimen ayant largement dépassé la trentaine.

9 heures 30 : Séance Scolaire. Sacha présente les exotiques. Il profite de ces séances à caractère éducatif pour intégrer au groupe Khan, un jeune chameau né au cirque.

11 heures :. La place où est monté le cirque permet l’installation d’un enclos. Sacha a installé sa clôture électrique et les chevaux, comme les éléphants, vous pouvoir profiter de ces herbages improvisés. (Ici Ural)

13 heures :. Séance de manucure. La prochaine séance n’aura lieu qu’en fin d’après midi, Sacha en profite pour “faire les ongles” de ses éléphants. Si Sabah (sur la photo) se prête volontiers à ces soins indispensables, Dehli est plus rétive et on doit procéder presque par surprise juste après une représentation.

Un travail de précision car il ne faut pas blesser la patte de l’animal qui risquerait de s’infecter. Les pieds des éléphants sont très fragiles et exigent des soins attentifs

Photos prises à Nancy les 25 & 26 juin et à Metz les 1er & 2 juillet 2010
Source : Christian Hamel