Une journée de Sacha Houcke (2/2)

Aujourd'hui nous retrouvons Sacha pour son après-midi et sa soirée chez Pinder...
================ARTICLE=================

Sur cette photo on voit nettement la différence entre un ongle “limé” et un ongle “brut”.


Après une séance de pédicure, une bonne douche fait le plus grand bien. Ceux qui parlent de travaux forcés pour évoquer la vie quotidienne des animaux au cirque devraient lire les ouvrages écrits sur le bagne de Cayenne, là-bas pas de douche, pas de pédicure et on travaillait jusqu’à l’épuisement.

Dehli, à gauche, fait des confidences à Sabah.


20 heures 30 : Le spectacle. Sacha présente les exotiques, une des plus belles présentations actuelles. Il a réussi à nouer des relations amicales avec Joye, un zèbre de Chapman.

Au moment des récompenses certains chameaux sont parfois un peu trop familiers !


Allegria, le poney Shetland, se taille un joli succès à la fin du numéro.


Avec celles de Knie, la cavalerie que présente Gaby Dew au cirque Pinder est assurément la plus belle qui se puisse voir aujourd’hui : nulle part ailleurs on peut voir des “remplacer” simultanés de 3 chevaux, les voltes impeccables de trois groupes et le “croisé” de trois chevaux évoluant de front avec trois autres dans la même disposition. L’exécution est parfaite, aucune hésitation dans la suite des figures et des rappels (Ici Gaby avec l’étalon Omey). Le terme étalon n’est pas superflu, en effet beaucoup de cavaleries actuelles sont constituées de chevaux hongres, ceux de Gaby sont des mâles entiers.

Dehli et Sabah prennent visiblement du plaisir en piste. Ne vous avisez pas d’interrompre leur marche vers le chapiteau en échangeant quelques mots avec Sacha. Dehli viendra vite l’attraper par le bras avec sa trompe en lui faisant comprendre que le travail n'attend pas.

Les applaudissements du final.


23 heures 30. Les spectateurs ont quitté le chapiteau, on peut enlever la veste mais la journée n’est pas encore finie, il faut “mettre au lit” les éléphants qui ne se feront pas prier pour monter dans leur camion.

Photos prises à Nancy les 25 & 26 juin et à Metz les 1er & 2 juillet 2010
Source : Christian Hamel