Le musée de Joël Fradin (1/2)
C'est un petit musée en pleine campagne. Quelque part au bord de la route de Laprugne. À trois kilomètres du Mayet-de-Montagne. C'est là, au village "Sennepin", que se nichent les trésors de Joël Fradin. Là où il conserve soigneusement tous les objets fabriqués de ses mains depuis des années...
================ARTICLE=================

C'est un petit musée en pleine campagne. Quelque part au bord de la route de Laprugne. À trois kilomètres du Mayet-de-Montagne. C'est là, au village "Sennepin", que se nichent les trésors de Joël Fradin. Là où il conserve soigneusement tous les objets fabriqués de ses mains depuis des années. Là où il a reconstitué, à échelle réduite, tout ce qui a bercé son imaginaire d'enfant. Bienvenue au musée des miniatures.



Tout petit, Joël Fradin se passionnait pour le dessin. "Je préférais ça aux maths", se souvient-t-il. Et puis, un jour, à l'âge de 9 ans, ses parents l'emmènent à Vichy voir le cirque Pinder. C'est le déclic.

Le spectacle le fascine. Et pas seulement sur la piste. L'orchestre, les roulottes, les animaux, les clowns, il ne sait plus où poser ses yeux.



Ce soir-là, une idée mûrit dans sa tête d'enfant. Il se dit : "Quand je serai grand, j'aimerais reproduire en miniature ce si beau cirque que j'exposerai dans une vitrine ou une salle ?  Le gamin a tenu parole.



Devenu adolescent, Joël passe à l'acte. À sa façon. Pas avec de la ferraille comme les autres mais avec du carton de récupération. Comme il se l'était promis, le jeune Mayétois commence par le cirque Pinder. Il reproduit l'univers magique qui a bercé son enfance à l'échelle de 1/100e. La merveille fait sensation au village.

(A suivre)
Source : La Montagne