AUCIRQUE.COM
Page d'accueil Reportages Interviews Galeries de photos Encyclopédie de collections Page de l'émission Sous le Chapiteau La page du Club du Cirque Au programme Agenda des tournées Liens

"Knie est le plus beau cirque du monde"


MARTIGNY - Jean-François Burgener possède plus de 1000 livres consacrés au monde du cirque et 600 programmes de spectacle. A ses yeux, le passage annuel de Knie en Valais constitue un événement.

Jean-François Burgener: “Tous les ans, Knie nous offre un nouveau spectacle”
Interview Charles Méroz
L’univers de Knie n’a pas de secret – ou presque – pour Jean-François Burgener. Dessinateur de presse connu sous le nom de Skyll, le Martignerain cultive une véritable passion pour le cirque en général, dont il possède nombre d’ouvrages, d’affiches, de programmes, de documents et de vignettes consciencieusement répertoriés dans son appartement. Interview de Jean-François Burgener à quelques jours du passage de Knie sous nos latitudes.

A quand remonte cette passion pour l’univers du cirque en général?

En réalité, je pense que j’aime le monde du cirque depuis toujours, mais ma vraie «passion» date d’il y a environ quinze ans. Il en résulte aujourd’hui une collection assez imposante. Je possède en effet plus de 1000 livres sur ce thème – en 15 langues et le plus ancien est de 1868 – ainsi qu’environ 600 programmes de spectacles, 300 affiches, 2000 cartes postales, une quantité très importante de photos et diapositives, et un bon nombre de documents anciens (photos, gravures, chromos, journaux, disques, objets divers) dont certains sont des pièces uniques.

J’ai par exemple des photos pratiquement inconnues du célèbre clown Grock faites en Angleterre au début du XIXe siècle, ainsi qu’un cliché du Cirque Napoléon (actuellement Cirque d’Hiver Bouglione) de Paris réalisé en 1857, cinq ans après sa construction. Le problème est de tout pouvoir répertorier.

Cette passion vous a conduit au-delà de nos frontières...

Je vais assister aux spectacles des plus importants cirques itinérants d’Europe, en France, en Italie et en Allemagne surtout, et même des Etats-Unis. Malheureusement, je ne suis jamais allé dans les pays de l’Est et en Chine où le Cirque est des plus importants.

Heureusement, les meilleurs artistes et les plus célèbres troupes se produisent en occident. En outre, je suis aussi très fidèle au Festival de Monte-Carlo et au Festival du Cirque de Demain à Paris. Il y a aussi de magnifiques Cirques de Noël. Ces voyages et visites m’ont permis de connaître nombre d’artistes internationaux et de directeurs, de me faire des amis, passionnés comme moi.

J’améliore et agrandis ma collection dans les bourses spécialisées, chez les bouquinistes et les brocanteurs. Maintenant, il y a les enchères sur Internet. Je viens d’acquérir un coffret de quatre disques 78 tours de musique du plus grand cirque du monde, le Ringling Bros and Barnum & Bailey datant de1950, en parfait état, pour à peine 10 dollars! Comme je possède un gramophone à manivelle, je peux les écouter et les apprécier.

De ce cirque à trois pistes, si important, je possède en outre tous les programmes depuis 1919, ainsi que les programmes et journaux de leur tournée en Europe en 1902. De magnifiques trésors !



Où situez-vous le Cirque Knie et que représente-t-il à vos yeux ?

Pour moi, et je pense pour la plupart des spectateurs avertis, le Cirque Knie est le plus beau, le plus complet du monde. Eh oui! D’autres cirques sont plus grands, plus clinquants, plus retentissants, mais notre Knie est le meilleur. Tous les ans, il nous offre un nouveau spectacle et, à part le fait qu’il est fidèle à sa tournée annuelle en Suisse, c’est un rendez-vous de cirque incontournable pour tous les amateurs étrangers. N’oublions pas que, depuis des générations, la dynastie Knie et une partie de ses artistes se déplacent durant les mois d’hiver à l’étranger (Berlin, Stuttgart, Amsterdam, Turin, Paris, etc.).

Knie est non seulement international, mais fait référence sur le plan mondial...

Son appellation «Cirque National Suisse» est un titre, une distinction. Jamais aucune subvention n’a été donnée ni aux Knie ni aux autres cirques helvétiques. A ce propos, les 25 cirques suisses sont tous de bonne à très bonne qualité. En tous cas intéressants. Il faut aller voir les cirques Nock, Starlight, Monti, Royal, Helvetia et autres, ils en valent la peine. Pour moi, comme pour l’acteur Jean Richard, le Cirque Knie est la Rolls Royce des cirques. Mais je préfère le chapiteau Knie, ses artistes, ses employés, ses animaux, son organisation, son chic, ses musiques, ses odeurs et bien sûr les membres de sa Direction, que j’ai le plaisir de connaître et parfois de côtoyer.
Chaque année, j’ai le plaisir de réaliser et publier un dessin de presse sur la tournée Knie, cela depuis près de 30 ans! Une série d’une vingtaine de cartes postales mettant en scène des éléphants et des artistes des tournées a été éditée en France.

Que pensez-vous de la cuvée «KNIE 2005 : Fumagalli» ?

Un très bon spectacle, varié, beaucoup de couleurs, de musique et d’animaux. Un vrai cirque sans animaux est impensable; du moins, il lui manquerait un élément essentiel: c’est dans la «tradition».

Ensuite, Fumagalli est un des derniers clowns magnifiques, qui fait vraiment rire et qui, de plus, est un acrobate exceptionnel. Il a été la vedette de presque tous les grands cirques existants et avec toujours le même succès.

Une nouveauté: l’arrivée en piste du dernier descendant (8e génération) de la grande dynastie des Knie, le petit Ivan Frédéric Knie, âgé de 4 ans et fils de Géraldine Knie (7e) et Yvan Pellegrini.

Ce charmant et malicieux jeune artiste présente un poney et un cheval sous le regard attendri de son grand-père Frédy Knie jr. (6e). Je me souviens très bien de la première apparition en piste de sa mère en 1977 et de son grand-père Frédy jr. en 1951. Comme je vais chaque année à la Première du spectacle, à Rapperswil et en juin à Neuchâtel, pour le spectacle version française, je ne peux que me réjouir de revoir la grande troupe KNIE et Fumagalli en Valais. Sans oublier de passer quelques heures au zoo itinérant, si soigné et divertissant.

Source : lenouvelliste.ch - Merci à Pascal


Fabien Arpin-Pont - Actualités, galeries
Sébastien Bernard - Collections, agenda
François Dehurtevent - Actualités, galeries
Fabien Lacroix - Graphisme, programmation
Merci à toutes les personnes qui nous soutiennent.
Merci aux personnes qui nous envoient leurs documents et/ou informations.
----------
Tous documents présentés sur ce site sont sous copyright de leur auteur, il est formellement interdit de récupérer, entièrement ou partiellement, quelconque document de ce site sans autorisation préalable.