Cirque du soleil, encore et encore!!!
Cirque du Soleil à Boulogne
« Saltimbanco »



Ariane Bavelier,


Dans le monde du spectacle, le Cirque du Soleil est une légende. Et sa venue à Paris, après 15 ans d’absence, fait figure d’événement. La compagnie a été créée en 1984 par trois artistes de rue canadiens, Guy Laliberté, cracheur de feu, Gilles Sainte-Croix, expert ès échasses, et Guy Caron, comédien. Et, en 20 ans, elle est devenue une multinationale du spectacle avec 2 500 salariés, quatre théâtres fixes (trois à Las Vegas et un en Floride) construits chacun sur mesure pour un spectacle et cinq à six productions itinérantes en Asie, Europe et Amérique. Sa recette ? Développer sur une piste des histoires fantastiques ou oniriques, interprétées par des circassiens au top, recrutés aux meilleurs viviers du monde (sportifs ou artistes de cirque notamment russes ou chinois) et développant des numéros novateurs. Le tout avec théâtre, costumes, musique et chant. En somme, l’apothéose du « nouveau cirque », tendance née dans la rue, vers 1975, pour inventer un cirque sans numéros et sans animaux.

FAUT-IL Y ALLER ? Paris est une ville exigeante qui, sur le plan de l’innovation, en a vu beaucoup. On se demande pourquoi le Cirque du Soleil a choisi d’y amener « Saltimbanco », spectacle créé en 1992. Les artistes ne sont pas incriminés : ils sont formidables et mènent tambour battant cet hommage aux saltimbanques. Seulement l’emballage a vieilli. Les costumes affichent les couleurs criardes de la variété de ces années-là et la musique ressemble à du sirop pour coiffeur. Il est parfois difficile d’être à la hauteur de sa réputation.

Grand Chapiteau : Boulogne-Billancourt (92), sur le site des anciennes usines Renault, M Billancourt, du 8 avril au 8 mai. Mar. à jeu. à 20 h 30, vend. et sam à 16 h 30 et 20 h 30, dim. à 13 h et 17 h. Places : de 22 à 74 €. Loc. : 0 892 705 105.
Source : www.figaroscope.fr