Maquette : "Le Nouveau Cirque" de J.M. Riaudel
Tout a commencé avec une gravure de l’établissement parue dans la revue "Le Cirque dans l’Univers"… et le voilà parti pour une première maquette qu’il finira par détruire car elle ne le satisfait pas pleinement...


Ce "Nouveau Cirque" (1806-1926) dont le véritable nom était "Les Arènes Nautiques" fut construit sur l’emplacement du Panorama Reischtoffen, 251 rue Saint Honoré, à Paris, un établissement construit par l’architecte Charles Garnier et dont il avait gardé la façade. Il avait la particularité de se consacrer au cirque durant l’automne et l’hiver, et de se transformer en piscine avec petit et grand bains, d’où le nom d’Arènes Nautiques, et en centre de remise en forme au printemps et pendant l’été. Les gradins cédant alors la place à des cabines de bain !

Jean-Marie Riaudel a réalisé une fort belle maquette de cet établissement parisien qui, précisons-le, fut le premier cirque conçu pour fonctionner à l’électricité fournie par trois puissants générateurs.


45 ans de maquettes !

Que de chemin parcouru par ce maquettiste depuis 1967, année de sa première exposition, avec sa première maquette, le Cirque Piccolo, à la Maison de l’ORTF !

Près de quarante cinq ans après, J-M. Riaudel est toujours aussi passionné de maquettes, peut être même plus, et ce spécialiste des chars de parade américains – il en possède plus de 300 ! - n’a pas hésité à se lancer dans une œuvre de longue haleine avec le… "Nouveau Cirque".

Cette passion, il ne sait trop comment elle lui est venue car il avoue n’être jamais allé au cirque tout petit, précisant : "Pourquoi ? Comment ? Je ne sais pas, d’autant que mon premier spectacle de cirque, c’est moi qui me le suis payé à l’âge 11 ans !". Toujours est-il qu’aujourd’hui, le cirque ne le quitte plus et que cette maquette du "Nouveau Cirque" est ce qu’il est convenu d’appeler du… "Grand Art".


Il a suffit d’une gravure…

Tout a commencé avec une gravure de l’établissement parue dans la revue "Le Cirque dans l’Univers"… et le voilà parti pour une première maquette qu’il finira par détruire car elle ne le satisfait pas pleinement. Il recycle alors tous les éléments et s’attaque à une nouvelle réalisation qu’il mènera à son terme, et que l’on pouvait découvrir au Cirque d’Hiver Bouglione.

"C’est la première fois que je réalise un cirque en dur et je crois que c’est ce qu’il y a de plus beau" explique-t-il. "D’ailleurs, ajoute-t-il, si j’avais à en refaire un, je m’attaquerais au Cirque de Blackpool, pour son originalité".


L’amour du détail

Pour l’heure, restons sur les "Arènes Nautiques" ou "Nouveau Cirque" qui lui ont demandé plus d’un an de travail, "avec la volonté délibérée, précise-t-il, de le présenter en "écorché" afin de présenter l’établissement avec l’aménagement intérieur, le public et une scène de pantomime ".

En effet, la conception de l’établissement, avec sa piste centrale pouvant être transformée en immense bassin, lui permettait d’accueillir des pantomimes aquatiques, tel le "Carnaval de Venise" (1888).

Tout cela, Jean-Marie Riaudel l’a réalisé – comme toutes ses maquettes- au 1/30ème car, dit-il, " cela permet de travailler sur d’infinis détails qu’on ne peut forcément réaliser à une autre échelle ! ".

Et, force est constater que cette maquette est un petit chef d’œuvre de précision. Tous les détails y sont… Y compris la magnifique verrière de l’établissement, sans oublier un petit interrupteur permettant d'illuminer le chapiteau, et donnant vie à la multitude de personnages présents. Bref, un émerveillement total !
Source : L'Inter forain




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]